Infusion ou décoction ? : Les bases de l’herboristerie

infusion ou décoction

Table des matières

Infusion ou décoction ?

 

Les termes d’infusion et de décoction sont employés dans de nombreux articles sur ce site, comme dans les stages de découverte des plantes sauvages ! Ainsi, il m’a semblé important de vous proposer ce petit récapitulatif, pour vous permettre de faire la différence entre les deux pratiques.

Il est aussi indispensable de savoir comment s’y prendre. Car réaliser un breuvage à caractère médicinal est autre chose que de laisser mariner dans une tasse les classiques sachets du commerce… Et les effets escomptés ne seront pas au rendez-vous sans précision.

Infusion de tiges fleuries de lierre terrestre – ©Pixabay

 

Certes, l’infusion comme la décoction poursuivent le même but : récupérer les principes actifs qui nous intéressent dans un liquide. Généralement dans de l’eau que nous allons consommer ou utiliser en externe (en compresse par exemple). Cela est d’autant plus pertinent quand il s’agit de boire le breuvage, car les molécules qui se retrouvent alors sous une forme ionisée, sont beaucoup plus assimilables par notre organisme. Néanmoins, les deux méthodes diffèrent, dans leur réalisation et leur application.

 

Le principe de l’infusion

L’infusion est pratiquée lorsque l’on a affaire à des organes végétaux tendre et délicats. Ainsi on l’utilisera volontiers pour profiter très simplement des bienfaits des fleurs ou des feuilles. Celle-ci est généralement réalisée à partir de plantes sèches, mais les plantes fraîches peuvent également être utilisées. Si vous désirez réaliser une infusion à partir de plantes fraîches, il suffira de doubler la quantité indiquée de plantes sèches.

Idéales en infusion, les plantes séchées permettent un usage moins conséquent en quantité que les plantes fraîches – ©Pixabay

 

Pour que l’infusion soit efficace, il est nécessaire de respecter quelques principes de base, à savoir :

  • avant toute chose, bien choisir vos plantes ! Les sachets du commerce sont à proscrire au profit des plantes issues de petits producteurs. Vous en trouverez en magasin bio, en herboristerie, dans certaines pharmacies ou sur le net. Ces dernières, généralement présentées entières, ne sont pas réduites en minuscules fragments ayant perdu toute efficacité au fil du temps…

 

  • éviter l’eau bouillante, qui détruit les principes actifs. Une eau chauffée entre 70°C à 80°C au maximum, est efficace sans altérer les constituants présents dans les plantes. Une bouilloire à température réglable peut avoir toute son utilité !

 

  • Enfin, il faut également veiller à couvrir votre tasse ou votre théière pour éviter que les molécules ne s’échappent avec la vapeur d’eau.

 

Le principe de la décoction

à l’inverse de l’infusion, la décoction est utilisée pour extraire les principes actifs des parties les plus denses des végétaux. Il s’agit notamment des racines comme le gingembre, les écorces tel l’aubier de tilleul, etc. Ou parfois certaines feuilles de texture coriace. Pour obtenir quelque chose de ces organes très riches en cellulose et en lignine, il ne suffira pas de leur verser un peu d’eau chaude sur la tête ! Il faut passer à la vitesse supérieure en les faisant bouillir.

 

La décoction est adaptée pour les organes végétaux durs et denses comme la racine de gingembre – ©Pixabay

 

Aussi pour réaliser une décoction efficace, mieux vaut broyer au préalable vos écorces ou racines. Une fois cette étape terminée, immergez vos plantes dans une casserole d’eau froide. Portez à ébullition et maintenez durant 15min. Filtrez. Comme pour l’infusion, il convient de choisir des plantes de qualité et de procéder toujours à couvert.

Vous savez maintenant comment et dans quelles circonstances utiliser l’une ou l’autre méthode. Il n’y a rien de bien sorcier, seulement quelques règles simples à respecter qui vous permettront d’obtenir des breuvages de qualité !

 

N.B. : L’infusion comme la décoction ne se conservent pas longtemps telles quelles, 24h au frais et 12h seulement à température ambiante. Il convient donc de les consommer rapidement.

Partager cet article

Autres articles

Profitez du blog pour découvrir de multiples informations sur les plantes sauvages comestibles et médicinales, les insectes, le jardin, la santé naturelle… et des recettes !
Phytothérapie

Infusion anti-stress et astuces !

Si le stress nous est aujourd’hui une émotion familière, il n’est pas une fatalité pour autant. Diverses méthodes permettent de le canaliser et même de

Lire la suite »